Car headlight and the CC TAG5

CC TAG5 : UNE CONCEPTION ÉPROUVÉE

CC TAG5 : une conception éprouvée

Le cadenas CC TAG5 a été soigneusement conçu et testé en collaboration avec les spécialistes Lyngsoe Systems et Omni-ID, concepteur de supports RFID à des fins industrielles et logistiques. Tony Kington, responsable de la conception et de la fourniture des cadenas RFID UHF passives chez Omni-ID, explique comment le nouveau cadenas CC a été conçu.

Plein feu sur les cadenas CC TAG5
Kington : « Le processus commence par la spécification des besoins : comment le CC TAG5 sera-t-il utilisé et dans quelles circonstances ? Une fois identifiés les besoins de l’industrie horticole, il nous appartenait de concevoir le modèle le plus adapté, en commençant par la sélection du matériau. Nous avons opté pour le type de plastique utilisé pour les phares dans l’industrie automobile. C’était le meilleur choix nous permettant de répondre à notre besoin : ce plastique est conçu pour résister 10 à 15 ans aux collisions, à l’eau et aux UV. Nous pouvions à présent nous pencher sur le modèle en lui-même. »

Création du CC TAG5
En tout, le modèle a été révisé 17 fois : « Le clip du haut, la façon dont le CC TAG5 se plie, l’élément inférieur qui se détache en cas d’ouverture : nous sommes allés d’amélioration en amélioration. De plus, le positionnement de l’antenne RFID et la façon dont elle se plie lorsque vous fixez le cadenas ont représenté un véritable défi. Nous avons dû rallonger un peu le CC TAG5 par rapport au cadenas précédent, pour que ça fonctionne vraiment. À diverses étapes, nous avons testé le nouveau modèle, le comparant à l’ancien cadenas rouge. Le nouveau CC TAG5 devait être au moins aussi performant par rapport à toutes les caractéristiques nécessaires. »

1, 2, 3 testons
Kington : « Nous avons fait des lots de cadenas afin de tester diverses caractéristiques en laboratoire. Que se passe-t-il si on tire sur le TAG5 ? Quelle pression peut-il supporter si on l’écrase ? Si le TAG5 RFID prend l’humidité, comment cela affecte-t-il ses performances de lecture ? Comment vieillira-t-il ? Vous pouvez simuler cela en exposant le TAG5 à des changements de température extrêmes, de -20 °C à +70 °C, jusqu’à 700 heures d’affilée. Dernier point, mais pas des moindres, le nouveau cadenas TAG5 se devait d’être protégé contre les altérations ; il s’agissait de vérifier que s’il avait été enlevé, qu’il soit ensuite impossible de le réutiliser dans les mêmes conditions. Le nouveau modèle a passé tous les tests avec succès. Ses performances ont été améliorées pour les tests de pression, d’écrasement, de lecture en situation d’humidité et de protection contre les altérations. » Il est à noter que cela ne veut pas dire que le TAG5 est « incassable », mais que ses performances soient au moins aussi bonnes que celles d’un cadenas rouge. Les procédures d’échange habituelles restent donc en place.

Contrôle qualité
Le passage en production a été la dernière étape pour Omni-ID. Kington : « À cette étape, nous sommes restés étroitement impliqués, afin de vérifier la qualité de la production. Les 3,5 millions de cadenas ont fait l’objet de tests de performance RFID grâce à une machine spéciale. De plus, 182 000 cadenas ont été testés par rapport à tous les aspects. Nous nous sommes ainsi assurés de fournir des cadenas disposant toutes des caractéristiques promises. » Depuis janvier de cette année, tous les rolls CC Containers sont équipés de CC TAG5, ce qui réinitialise le Pool pour une bonne utilisation du matériel.

BACK
webdevelopment